Eglise Saint Michel des Lions


Bâtie sur l'emplacement d'une ancienne chapelle vouée à l'archange Michel sur un haut point de la ville où passait l'antique voie romaine Lyon-Saintes, l'église St Michel des Lions est une église-halle.
Sans transept ni abside, avec nef à six travées ses collatéraux abritent cinq chapelles au nord et de trois au sud.
Son entrée est gardée par les deux lions gallo-romains qui lui ont donné son nom; ils proviennent de monuments funéraires gallo-romaines et servaient, au Moyen Age, à délimiter les juridictions de la vicomté et de l'abbaye de Saint-Martial. Les piliers sont constitués en faisceaux de huit colonnes. Devenues trop fragiles pour supporter une voûte qui menaçait de s'écrouler, on a dû procéder a de longs et coûteux travaux de restauration sur ces colonnes. Cette voûte d'ailleurs, est un excellent exemple de l'art ogival gothique. Les piliers latéraux sont maintenus par des contreforts ou des murs.
L'église de Saint Michel-des-Lions, aurait succédé à deux autres églises bâties respectivement aux V° et XIII°. Édifiée du XIV° jusqu'au XV° elle a été augmentée d'une travée ouest et du portail nord au XVI°.
En suivant du regard le vertigineux clocher de 65 mètres qui, de ses soixante-cinq mètres, domine la ville depuis 1383, vous remarquerez qu'il est surmonté sur sa pointe d'une sphère de cuivre rendue verdâtre par l'oxydation.
Cette sphère ajourée et finement ciselée, emblématique de la cité, a remplacé en 1916 celle en bois de six cents kilos recouverte de cuivre récupérée par les Allemands.
Sur son parvis se trouve une fontaine avec une statue représentant St Martial.
A l'intérieur, on remarquera, derrière l'autel, un ensemble monumental du XlX°, pseudo-gothique, autour de saints limousins (Martial, Valérie et Loup) ainsi qu'une toile de Claude Vignon (XVII°).
Dans les chapelles il est possible de voir les statuettes de Ste Anne et de Ste Valérie présentant sa tête coupée. La vitrine de la porte ouest est riche d'histoires et de symboles puisque sont exposés plusieurs reliquaires, dont une monstrance de Grandmont et une croix de procession des Pénitents du XVIII°.
Un monumental autel reliquaire abrite la chasse de St Martial contenant les reliques de Saint Martial, conservées ici depuis la démolition de la basilique. Les reliques de St Loup, son successeur, sont, elles aussi, présentes dans les murs de l'église. Des vitraux du XV°, dont la plupart ont été détruits, il reste ceux du collatéral nord consacrés à la vie de saint Jean Baptiste, et du collatéral sud, consacrés à la vie de la Vierge.

Eglise Saint Michel des Lions - Spot 1

Spot 1

Eglise Saint Michel des Lions - Spot 2

Spot 2

Eglise Saint Michel des Lions - Spot 3

Spot 3