Gare des Charentes


La gare Montjovis ou parfois gare des Charentes est une des deux gares ferroiviaires de Limoges, la moins connue et la moins fréquentée (l'autre est la célèbre Gare des Bénédictins). Elle est située sur la ligne Limoges-Angoulême, au nord-ouest du centre-ville.
La décision de création de la ligne Limoges-Angoulême fut décidée en 1845, mais le contexte politique ne permit le lancement des études qu'en 1853. Le premier train arriva en gare le 26 avril 1875, et la gare des Charentes fut reliée à la gare des Bénédictins en 1876.
Elle aurait pu être la gare des relations Lyon-Océan, mais le rachat de la Compagnie des Charentes par celle du Paris-Orléans changea la donne.
Son trafic reste faible, concurrencée par la gare des Bénédictins qui constitue la seule à Limoges à offrir des correspondances. Cependant elle fut longtemps desservie par un train "Grandes lignes", notamment du vendredi au dimanche, qui effectuait la liaison Saint Gervais les Bains le Fayet à la Rochelle.
Le dernier grand train a cessé de desservir la gare en 1990, date de mise en service du TGV Atlantique.
Le statut de la gare n'est donc plus que celle d'un arrêt secondaire et intermédiaire sur la ligne Limoges Angoulême avec une dizaine de dessertes quotidiennes.
On peut aussi regretter que les dessertes directes vers la Charente Maritime se soient considérablement réduites et les correspondances en gare d'Angoulême sont souvent dissuasives pour les voyageurs désireux d'atteindre la façade atlantique.
De temps à autres on reparle de mettre en service une desserte de type périurbaine appelée "Metrolim" qui relierait la gare des Bénédictins à celle d'Aixe sur Vienne et permettrait de densifier la desserte de la gare Montjovis tout en prévoyant la desserte des quartiers nord et ouest de Limoges ainsi que le campus universitaire de la Borie.

Gare des Charentes - Spot 1

Spot 1

Gare des Charentes - Spot 2

Spot 2